"Fais-en ce que tu veux, de toute façon c’est une pute” : un homme jugé pour avoir incité un ami à violer sa femme

·2 min de lecture
Deux hommes sont jugés devant la cours criminelle de l'Hérault à compter de ce lundi, l'un pour viol, l'autre pour complicité de viol. Ce dernier n'est autre que le mari de la victime qui aurait incité son ami à violer sa femme. C'était en 2018 à Lunel Vieil (Hérault).

Devant la cour criminelle de l’Hérault, à partir du lundi 3 janvier, deux hommes seront jugés pour viol et complicité de viol sur une femme de 40 ans, compagne de l’un des deux accusés.

“Vas-y si tu veux, fais-en ce que tu veux, de toute façon c’est une pute”. Ce sont ces mots, glaçants, du mari, qui auraient provoqué le viol de sa femme par son ami en octobre 2018. Femme très fragile de 40 ans selon France Bleu Hérault, elle aurait déjà été violée dans son enfance et aurait été incapable de se défendre. Entre le mari et sa femme, les relations sont tendues depuis longtemps et les disputes, monnaie courantes. Un soir, le mari met sa femme à la porte avec pour seules affaires une maigre valise et une couette pour dormir dehors.

VIDÉO - Chanel Miller, violée et retrouvée inconsciente derrière des bennes à ordures : "Devant le tribunal, mon agresseur a affirmé que j’avais apprécié ce qu’il se passait"

Un viol sur commande ?

Un ami du mari, une jeune homme de 21 ans, est présent au moment des faits. Souffrant de pathologies psychiatriques, l’homme aurait été incité par son ami à faire de cette femme ce que bon lui semble. Pire, le mari aurait donné des conseils au jeune homme sur ce qu’il pouvait faire ou pas. L'homme rattrape la pauvre femme, qui raconte avoir été violée... avec les doigts.

Toute la question du procès va être de déterminer la responsabilité du mari qui a déjà fait 6 mois de prison préventive. Père de deux enfants avec la victime, il s’est vu confier la garde à l’issue de son incarcération.

VIDÉO - Ovidie : "Il y a pas mal d'hommes de ma génération qui ont du viol ordinaire sur la conscience"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles