Les pulsars millisecondes : la solution de l'énigme du rayonnement gamma au cœur de la Voie lactée ?

L’astronomie gamma a des racines qui remontent au moins à l’après-guerre, pendant le XXe siècle, lorsque les physiciens Feenberg et Primakoff prédisent que des photons gamma doivent être produits dans le cosmos observable quand des électrons à haute énergie entrent en collision avec des photons à basse énergie suivant l’effet Compton. L’énergie cédée par les électrons aux photons pouvant donc les faire passer du domaine visible à celui des rayons gamma. D’autres chercheurs vont comprendre qu’il doit exister des sources supplémentaires de photons gamma dans l’Univers au cours des décennies qui vont suivre.

Ainsi, en 1952, le Japonais Satio Hayakawa prédit l’existence d’un halo galactique de rayons gamma produit par les mésons π neutres de son compatriote Hideki Yukawa. Ces mésons très instables sont produits par des collisions entre les hadrons des rayons cosmiques et les noyaux du gaz interstellaire. Mais, c’est souvent à l’année 1958 et grâce à un article de synthèse sur les travaux précédents de ce genre et que l’on doit au physicien et astrophysicien états-unien Philip Morrison (1915-2005) que l’ont fait remonter la prise de conscience qu’il doit exister une astronomie gamma en tant que telle et que la motivation pour la développer va se faire plus forte.


Ce que nous appelons « lumière » n'est en fait qu'une infime partie de la large gamme de rayonnement sur le spectre du rayonnement électromagnétique. Toute la durée s'étend des ondes radio à très faible énergie aux micro-ondes, à la lumière infrarouge, à la lumière visible, à la lumière ultraviolette, aux rayons X et enfin aux rayons gamma à très haute énergie. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Nasa Goddard

De l'astronomie gamma aux pulsars...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles