Un puits de carbone étonnamment puissant dans l’océan Austral

·2 min de lecture

L’océan Austral est connu des scientifiques pour son efficacité à absorber de la chaleur et du dioxyde de carbone (CO2) en excès dans notre atmosphère. Il joue ainsi un rôle important de régulateur de notre climat. Plus encore dans le contexte de réchauffement climatique anthropique que nous vivons. Et aujourd’hui, des chercheurs du National Center for Atmospheric Research (NCAR, États-Unis) rapportent même que l’océan Austral pourrait s’avérer encore plus efficace en la matière que ce qu’ils avaient imaginé jusqu’alors.

Cette conclusion, ils la tirent de mesures effectuées depuis des avions de recherche au cours de la décennie écoulée. D’un travail sur les modèles atmosphériques, également. Le tout venant compléter des mesures faites à la surface des océans. Des mesures déjà disponibles, mais trop parcellaires pour donner une image précise des échanges de CO2 qui se produisent entre l’atmosphère et la mer.

Les données recueillies pendant les campagnes aériennes, quant à elles, ont permis de capturer le gradient vertical de CO2. Les chercheurs racontent même comment ils ont pu voir les concentrations en CO2 diminuer de manière sensible à chaque fois que leur avion plongeait près de la surface de l’océan. Faisant apparaître des turbulences, preuves d’un contact étroit entre l’air et l’eau.

Mieux comprendre les puits de carbone

Travailler sur plusieurs campagnes réparties sur différentes périodes de l’année, le tout sur un intervalle de dix ans, a finalement permis aux chercheurs de reconstruire une image claire de la quantité de CO2 que l’océan Austral absorbe ou libère. Selon eux, l’absorption est beaucoup plus importante en été. Grâce probablement à la prolifération du phytoplancton. Globalement, sur une année, les chercheurs estiment que l’océan qui borde l’Antarctique n’absorbe...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles