La puissance d’une page facebook

Libération.fr

Cette infographie agrège plusieurs indicateurs : le nombre d’abonnés (en ordonnée), le nombre de publications sur la période étudiée (en abscisse) et le nombre d’interactions (commentaires, partages et «j’aime») générées par ces publications sur la même période (taille des cercles, en gris pour les médias traditionnels, de couleur pour les médias alternatifs). Il est par exemple remarquable qu’une page comme Osons causer parvienne à générer autant d’interactions malgré un très faible volume de publications et un nombre d’abonnés modestes. Néanmoins, elle compte logiquement moins d’interactions qu’une page comme celle du Monde, qui publie cent fois plus et compte dix fois plus d’abonnés.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

«Un terrain en temps réel, global, spontané»
Réflexes
Le top 30 des contenus partagés
Un mois dans la machine à infos
Les fausses infos, un vrai problème pour Facebook

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages