Publicités : la ville du Havre obtient le « prix de la France moche »

·1 min de lecture
La ville du Havre est peuplée de plus de 167 000 habitants. (Illustration)

Paysages de France a décerné ce prix au Havre pour sa politique publicitaire. Trois autres villes sont épinglées, selon un communiqué relayé par RTL.

Le Havre, dont le centre-ville est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, ne fait pas partie des plus belles villes du pays, selon le palmarès Paysages de France. Pour quelle raison ? Les trop nombreuses publicités sur l'alcool, qui pullulent sur les arrêts de bus et panneaux d'affichage du fief d'Édouard Philippe, agacent. « Associés aux publicitaires, les lobbys de l'alcool ont fait sauter le bouchon de la loi Evin », dénonce ainsi l'association dans un communiqué, relayé par RTL, dimanche 31 octobre.

Outre Le Havre, qui ne fait pas honneur à son classement Unesco selon Paysages de France, trois autres communes sont épinglées dans ce palmarès pour leurs pratiques publicitaires jugées discutables. Migné-Auxances, dans la Vienne, est ainsi sacrée dans la catégorie « tombée dans le panneau » pour, justement, ses nombreux panneaux publicitaires qui occupent la commune.

Les maires de France appelés « à ouvrir les yeux »

En Isère, Montalieu-Vercieu se distingue dans la catégorie « campagne publicitaire », pour sa tendance à mettre des pubs partout, des clôtures aux façades des maisons, et souvent plusieurs affichages par surface. Enfin, dans le Bas-Rhin, c'est Dambach-la-Ville qui décroche la palme de la pire « mise en valeur du patrimoine » avec ses publicités envahissantes dès l'entrée de la ville, et apposées sur des bâtiments historiques.

À LIRE AUSSILe Havre - La nouvelle révolution urbaine

Paysages de France, qui pousse le vice jusqu'à décerner de véritab [...] Lire la suite

VIDÉO - Interdire la pub pour les énergies fossiles dans l’UE

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles