Publicités dans les boîtes aux lettres : ce qui va changer

La mairie de Bordeaux a distribué des autocollants « Oui pub » à ses administrés.  - Credit:Fabien Cottereau / MAXPPP / PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP
La mairie de Bordeaux a distribué des autocollants « Oui pub » à ses administrés. - Credit:Fabien Cottereau / MAXPPP / PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

À compter du jeudi 1er septembre, le dispositif « Oui pub » entrera en phase de tests dans 11 zones prédéfinies (dont la Corse, la Nouvelle-Aquitaine ou encore la région Paca). Trois autres zones s'y grefferont ensuite en février 2023, et l'expérimentation durera trois ans. Le principe est simple, rappelle France Bleu : les personnes qui mettront l'autocollant « Oui pub » sur leur boîte aux lettres signaleront par ce biais qu'elles souhaitent toujours recevoir de la publicité papier. Dans le cas contraire, elles ne devraient plus avoir de prospectus dans leur courrier.

Les autocollants « Stop pub » devraient donc disparaître. En tout cas dans les régions concernées pour le moment.

2,5 millions de personnes concernées par l'expérimentation

Ce dispositif, défendu par l'ancienne ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, est une mesure de la loi climat et résilience. Il concernera dans un premier temps près de 2,5 millions d'habitants, résidant dans des régions où les collectivités locales ont demandé à participer dès l'an dernier.

C'est une mesure de la loi #ClimatResilience : 15 collectivités ont été sélectionnées pour expérimenter pendant 3 ans le #OuiPub.

Il n’y aura plus de distribution de publicités sur ces territoires, sauf pour les habitants qui auront l'étiquette OuiPub sur leur boîte aux lettres. pic.twitter.com/ktSjXKcSLi

— Barbara Pompili (@barbarapompili) December 16, 2021

L'objectif est avant tout d'éviter le gaspillage mais égaleme [...] Lire la suite