"Une publicité qui peut lui coûter cher" : Gérald Darmanin réagit à la "blague" de Pierre-Jean Chalençon et les dîners clandestins de ministres (VIDEO)

·1 min de lecture

Pierre-Jean Chalençon est-il allé trop loin ? Dans l'oeil du cyclone depuis ce vendredi 2 avril, le collectionneur multiplie les déclarations contradictoires. D'abord, c'est dans un reportage diffusé par M6, où il était flouté, qu'il affirmait organiser des dîners clandestins dans son palais Vivienne du centre de Paris. Dans ce même reportage, il assurait croiser régulièrement des ministres dans das restaurants clandestins. Après avoir été confondu par des internautes, il faisait marche arrière, agacé, indiquant que ses allégations contre des ministres qu'il croiserait dans des restaurants clandestins était en réalité "une blague" et que ses repas n'étaient en réalité que des réunions de travail.

Un humour auquel on goûte très peu au gouvernement. Ce mardi matin, sur France 2, Gabriel Attal demandait des explications, affirmant n'avoir jamais vu Pierre-Jean Chalençon. Quelques minutes plus tard, c'était donc au tour du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de s'exprimer sur le sujet. Et il a voulu s'attarder sur un point en particulier, en citant, et c'est plutôt surprenant, l'humoriste Pierre Desproges, qui "disait dans un de ses sketches 'plus honteuse que la rumeur tu meurs'". "Je voudrais dire sur ce point, indépendamment des restaurants et fêtes clandestines, qui sont des actes anti-citoyens, à quel point la rumeur est dure pour notre démocratie", qui s'appuie sur les très nombreux messages publiés sur Twitter ce week-end avec le mot-dièse #OnVeutDesNoms. Avant de se montrer (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Slimane revient sur un drame qui le hante toujours, l'assassinat de son colocataire
Corinne Masiero dévoile la réaction de son compagnon après son intervention aux Césars
Brigitte et Emmanuel Macron : cette dispute conjugale qui a mis mal à l'aise un invité à l'Élysée
Patrick Juvet : Très touché moralement par la crise sanitaire, il se serait "laissé mourir"
Ouh là l’art ! : l'émission accusée de plagiat par la coproductrice de D'art d'art