"On a pu exister" : Carla et Marie-Laure, reconnues comme la première famille homoparentale en France, appellent à légaliser la PMA pour toutes

franceinfo
Le 27 juin 2001, Marie-Laure Picard et Carla Boni sont devenues la première famille homosexuelle reconnue par la loi. Dix-huit ans plus tard, elles racontent à franceinfo l'histoire de leur combat juridique.

"D'un coup, on a pu exister. Tout simplement. Etre reconnues comme une famille normale, comme les autres." Le 27 juin 2001, le tribunal de grande instance de Paris a permis à Carla Boni d'adopter les trois enfants de sa compagne, Marie-Laure Picard, conçus par procréation médicalement assistée (PMA). Les deux femmes et leurs filles sont alors devenues la première famille homoparentale reconnue en France.

Quand elles évoquent ce souvenir, un large sourire traverse encore leurs visages. "C'était incroyable. Deux mois après le jugement, je me pinçais toujours le matin pour être sûre que c'était bien réel", se remémore Carla. "On s'attendait à ce que ce soit bien plus difficile que ça", renchérit Marie-Laure. Aujourd'hui mariées, et mamans comblées de trois filles âgées de 20 à 24 ans, elles reviennent pour franceinfo sur l'histoire de leur "jolie petite famille, sympa et heureuse" et appellent à légaliser le plus rapidement possible la PMA pour les couples homosexuels – ce que pourrait faire le projet de loi bioéthique qui doit être présenté mercredi 24 juillet en Conseil des ministres.

"Maman" et "Mammina"

Dans la famille Picard-Boni, il y a "Maman", et il y a "Mammina". "Ça veut dire 'petite maman'", sourit Carla, dont les origines italiennes ont déterminé le prénom de ses filles : "Giulietta, Luana et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi