"Les psys, premières lignes oubliées du Covid"

·1 min de lecture

Frédéric Tordo et Caroline Fanciullo estiment que les psychologues manquent de reconnaissance, alors qu'ils sont en première ligne depuis le début de la crise. Un projet de remboursement insuffisant des séances en témoigne.

Frédéric Tordo, psychologue clinicien, docteur en psychologie cliniqueCaroline Fanciullo, psychologue clinicienneTout d’abord, les psychologues sont profondément solidaires des personnes qui aujourd'hui souffrent de cette crise, et leur témoignent tout leur soutien !Au sein de cette crise majeure, sanitaire, sociale, économique, mais encore psychologique, les psychologues sont en première ligne du soin psychique. À leur niveau, et pendant toute la durée de la crise, les psychologues se sont montrés très impliqués, et responsables ! Ils se sont fortement mobilisés pour assurer une continuité dans les soins psychiques pour les patients qu'ils recevaient déjà, et pour les milliers d'autres qui avaient besoin d'être accompagnés : dans les institutions, dans les cabinets, et par la création de multiples plateformes de soutien et d'accompagnement psychiques.Dans ce contexte de crise, on perçoit, mieux encore que dans d’autres, l’importance de trouver un interlocuteur hautement qualifié dans le champ de la santé mentale. Le psychologue clinicien psychothérapeute est un professionnel dûment formé (possesseur a minima d'un master en psychologie, et parfois d’un Doctorat) à toutes les disciplines de la psychologie scientifique, mais également aux...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Rentrée obligatoire le 22 juin : "On ne pourra pas accueillir tous les élèves"

Ecoles : une distanciation "d'un mètre latéral" entre élèves à partir du 22 juin

Mercredi 22 avril : Collègues et hiérarchie sont persuadés que l'enseignement virtuel est incompatible avec la poursuite du programme