Les psychothérapeutes ont trouvé neuf remèdes à leur propre anxiété

Dominique Astorino
Parfois, la meilleure chose à faire pour contenir son anxiété est de l'accepter. 

PSYCHOLOGIE - Comme n’importe quel trouble psychologique, l’anxiété est très personnelle et le spectre de ses symptômes tellement large qu’une gestion et un traitement individualisés s’imposent.

Qui mieux que les psychothérapeutes –qui peuvent eux-mêmes souffrir d’anxiété– pour trouver des stratégies?

“Certes, je suis une spécialiste de l’anxiété, mais je suis humaine et j’ai pu connaître des périodes d’angoisse”, confie Ashley L. Annestedt, psychologue formée aux thérapies comportementales et cognitives et assistante sociale.

Nous avons demandé à plusieurs psychothérapeutes et spécialistes de la psychologie des émotions quelles stratégies ils mettaient en place quand ils se sentaient angoissés. Car eux aussi ont parfois besoin d’aide.

 

1. Ils acceptent le fait d’être anxieux

“Parfois, la meilleure chose à faire pour contenir son anxiété est d’accepter qu’elle est là”, nous dit Kevin Gilliland, psychologue clinicien et auteur du livre Struggle Well Live Well: 60 Ways to Navigate Life’s Good, Bad, and In-Between.

“Le jour où j’ai accepté que j’avais un esprit particulièrement actif, susceptible de perturber mon sommeil et le temps passé avec ma famille, j’ai mieux réussi à la gérer”, ajoute-t-il.

2. Ils s’adressent des mots d’encouragement

Kevin Gilliland a recours à deux phrases lorsqu’il sent monter l’angoisse: “Pas maintenant”, qui l’aide à repousser les facteurs de stress et le ramène au moment présent, et “Tu peux y arriver”, qu’il a emprunté à son professeur de yoga.

“Quand je n’en pouvais plus ou que j’avais l’impression que j’allais me déchirer un muscle, mon professeur me disait: ‘Tu peux y arriver’”, explique-t-il. “C’est ce que je me dis, et ça me permet d’avancer lorsque je commence à me demander si je vais réussir à gérer un cas ou à faire quelque chose pour mon patient.”

3. Ils prennent une grande inspiration

C’est la solution par excellence, et pour cause.

“Ce que je préfère et que je préconise, parce qu’on peut le faire n’importe où et n’importe quand, c’est...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post