Psychologie : trois choses à savoir sur les adultes surdoués

·1 min de lecture

Longtemps délaissés par la psychologie au profit des enfants surdoués, les adultes surdoués découvrent parfois leur particularité tardivement. Auteur de plusieurs ouvrages sur ce public, la psychologue clinicienne Jeanne Siaud-Facchin était l'invitée de Sans rendez-vous vendredi sur Europe 1. Spécialiste reconnue des surdoués, elle a insisté sur le fait qu'être surdoué n'avait rien d'une maladie et pointé les différences réelles ou ressenties par ces adultes avec ceux qui les entourent. Voici trois choses à savoir sur les adultes surdoués.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Leur cerveau fonctionne plus rapidement

Jeanne Siaud-Facchin a d'abord souligné que les adultes surdoués n'avaient "pas plus de neurones" que n'importe qui. Ce n'est donc pas ce qui explique la vivacité de leur esprit. En revanche, "les informations captées par leur cinq sens arrivent beaucoup plus rapidement au cerveau", a souligné la psychologue. De même, ces informations "vont beaucoup plus vite d’une partie du cerveau à l’autre et circulent beaucoup plus rapidement".

Ces quantités d'informations sont par ailleurs "distribuées beaucoup plus largement dans le cerveau" des adultes surdoués que chez les autres personnes.

Leur quotidien peut être marqué par un "sentiment de décalage"

Tous les adultes surdoués ne vivent bien sûr par de la même manière leur quotidien. "On peut très bien ne pas être identifié (comme s...


Lire la suite sur Europe1