Publicité

Le psychanalyste Gérard Miller accusé de viol et d’agressions sexuelles sous hypnose

Des révélations édifiantes. Dans une enquête menée par le magazine Elle et publiée mercredi 31 janvier, trois femmes accusent le psychanalyste et réalisateur Gérard Miller d’agressions sexuelles et d’un viol. Les faits auraient été commis pendant des séances d’hypnose. L’ex-épouse de Stéphane Guillon fait partie des victimes présumées et aurait subi des attouchements lors d’une séance en 1990, alors qu’elle avait 23 ans. Elle raconte au journal avoir « senti sa main passer sur [son] sexe, par-dessus le pantalon », et ne pas avoir pensé à porter plainte, car « à l’époque, cela ne se faisait pas ».

À lire aussi Le champion d’Europe de handball Benoît Kounkoud en garde à vue pour tentative de viol en discothèque

Une autre femme était encore plus jeune au moment de faits datés de 2004, elle avait alors 19 ans. La jeune femme avait participé à une séance d’hypnose au domicile du psychanalyste. Elle raconte alors avoir été mentalement immobilisée : « Je suis une poupée qu’on déshabille et à qui l’on peut faire ce que l’on veut. » Un mode opératoire que l’on retrouve également dans le récit de l’actrice Anna Mouglalis qui aurait aussi été agressée à 19 ans chez Gérard Miller pendant une séance, dans le cadre d’un tournage, « sur le divan de son cabinet ».

À lire aussi Moselle : deux surveillants d’un collège mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs

Gérard Miller dément les accusations

Pour ces femmes, le souhait de rendre public leur témoign...


Lire la suite sur LeJDD