"On a une psy chacun" : comment Bigflo et Oli ont géré leur immense succès

Bigflo et Oli - Valery Hache - AFP
Bigflo et Oli - Valery Hache - AFP

Les deux rappeurs, qui sortent leur premier album en quatre ans ce vendredi, racontent leur difficulté à gérer "leur relation de frères devenus collègues de boulot".

Bigflo et Oli sont de retour ce vendredi avec un nouvel album, fruit de deux ans loin des radars et d'une psychanalyse réalisée à deux pour pouvoir gérer leur immense succès. Ce mercredi matin sur France Inter, les deux frères se sont confiés longuement sur leur difficulté à gérer leur popularité et "leur relation de frères devenus collègues de boulot".

"Un succès comme ça, c'est difficile à vivre sur certains aspects", confie Bigflo. "Oli et moi, on est différentS sur plein de choses: le rapport au public, à l'image publique. Oli, c'est quelqu'un qui aime beaucoup aller voir les gens. Moi, je suis plus réservé, je suis plus timide. Je fatigue un peu plus vite. On a dû équilibrer les forces."

"Il y a aussi cette relation de frères qui est devenue une relation de collègues de boulot", a ajouté Oli. "On est tout le temps ensemble. On fait toutes les réunions ensemble. Parfois, on est en désaccord".

"Et ce boulot est une passion dévorante", ajoute Bigflo

"On a une psy chacun"

Pour aller mieux, les deux frères ont "mis en place un système".

"On a une psy chacun. On faisait des sessions à quatre", révèle Bigflo.

"Ca paraît négatif, mais c'est que du positif qui en est sorti." Pour Oli, "c'est une preuve de maturité": "On a voulu essayer de comprendre ce qui bloquait."

Une déclaration qui fait écho à ce que les deux frères disaient en début de semaine à l'AFP: "Avant on voulait cacher nos différences, on disait qu'on était ensemble tout le temps et d'accord sur tout, mais entre ce discours et la réalité il y avait trop de différences."

Les Autres c'est nous, leur nouvel album, contient 22 titres, dont Sacré bordel, déclaration d'amour à une France multiculturelle. Bigflo et Oli, qui naviguent avec aisance entre les styles, de la pure production rap aux ambiances funk ou latino détendues, ont invité sur leur disque Vald, MC Solaar, Julien Doré ou Francis Cabrel.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Poumons atteints, tuyaux dans le nez" : Oli (Bigflo et Oli) évoque la grave maladie dont il a souffert

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles