La psilocybine, ce champignon magique qui fait pousser les neurones

·1 min de lecture

Les drogues psychédéliques, agonistes des récepteurs de la sérotonine, sont des substances produisant un état de conscience altéré. Elles sont reconnues depuis longtemps comme ayant un potentiel thérapeutique pour les troubles neuropsychiatriques, notamment la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs et la toxicomanie.

Parmi cette famille de psychédéliques, des études ont démontré depuis 2016 que la psilocybine – un alcaloïde présent dans certains champignons hallucinogènes – soulage les symptômes de la dépression rapidement et avec des bénéfices durables pendant plusieurs mois. Grâce à ces découvertes, la FDA (Food and Drugs Administration) a accordé en 2019 le statut de « thérapie révolutionnaire » à la psilocybine dans le traitement des troubles dépressifs majeurs et a également décidé de lancer des essais cliniques plus poussés.

Dans une nouvelle étude, des chercheurs de Yale montrent qu'une seule dose de psilocybine administrée à des souris a provoqué une augmentation immédiate et durable des connexions entre les neurones au niveau de la colonne vertébrale et du cortex frontal médian. Les résultats ont été publiés dans la revue Cell-Neuron.

Structure de la psilocybine. © molekuul.be, Adobe Stock
Structure de la psilocybine. © molekuul.be, Adobe Stock

Le potentiel de la psilocybine

Dans des études précédentes, une atrophie synaptique avait été relevée dans le cortex préfrontal chez les patients souffrant de dépression ou de stress chronique, soit une réduction du nombre de connexions neuronales. Une perte cellulaire, non négligeable, qui contribue notamment à l’apparition de troubles cognitifs, émotionnels et mnésiques. Sachant cela, l'étude s'est concentrée sur les potentiels de la psilocybine pour augmenter la densité des épines dendritiques – de petites protubérances trouvées sur les cellules nerveuses qui facilitent la transmission d'informations entre les neurones.

À l'aide d'un microscope confocal à balayage laser, les chercheurs ont observé les fameuses épines dendritiques de souris vivantes pendant...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles