PSG : comment Tuchel a perdu le fil

Ronan Folgoas et Frédéric Gouaillard
Thomas Tuchel laisse de plus en plus apparaître de la nervosité à l’égard du corps arbitral

Depuis l’élimination face à Manchester United (1-3), le 6 mars dernier, Thomas Tuchel apparaît moins inspiré. Explications.


Thomas Tuchel a-t-il perdu la main ? Juste avant l’élimination face à Manchester United, l’entraîneur parisien connaissait une forme d’état de grâce. Depuis le fiasco, le coach parisien laisse apparaître une nervosité grandissante et se montre parfois moins inspiré. Sans parler des événements contraires auxquels il doit faire face.

Un coaching moins inspiré

Il faut accorder une certaine honnêteté à Thomas Tuchel. Après le match nul face à Strasbourg (2-2), le coach allemand reconnaît d’emblée une erreur dans le schéma tactique de la première période. « Je suis vexé car j’ai pris une mauvaise décision avec une structure trop offensive. Ce n’était pas possible pour nous de contrôler les contre-attaques. C’est ma responsabilité en première mi-temps et c’est dommage », souligne alors l’ex-technicien de Dortmund.

En première partie de saison, Tuchel épatait son monde avec ses innovations tactiques et des inspirations en cours de matchs. Ces dernières semaines, lui aussi bafouille par moments. Y compris lors du match retour face à Manchester United, quand il place Dani Alves en meneur de jeu après la pause ou quand il fait rentrer Cavani seulement après le penalty de Rashford, au début des arrêts de jeu. Une décision qui fait débat, y compris en interne.

Titulariser Colin Dagba dans une défense à trois, dimanche à Lille, ressemble plus à un pari perdu. Et que dire alors de sa volonté de continuer à ouvrir le jeu après la pause, à dix contre onze face à une équipe du Losc redoutable en contre-attaques ? Une vision offensive du football, mais peu efficace sur ce coup-là.

Un entraîneur à fleur de peau

Depuis quelques semaines, Thomas Tuchel laisse apparaître une grande nervosité à l’égard du corps arbitral. C’était déjà le cas cet hiver quand les décisions attisaient son courroux et que les fautes adverses menaçaient la solidité et la richesse de son (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

PSG : Nicolas Pépé a tapé dans l’œil de Thomas Tuchel
PSG : retour en vue pour Neymar
PSG : une boutique propose un flocage en hommage à Notre-Dame de Paris
Le PSG se mobilise pour Notre-Dame de Paris
PSG-Nantes : «Je ne suis pas en colère», assure Thomas Tuchel