Le PSG remporte le Trophée des champions contre Nantes

Paris Saint-Germain team players celebrate with the winner's cup following the French Champions' Trophy (Trophee des Champions) final football match, Paris Saint-Germain versus FC Nantes, in the at the Bloomfield Stadium, in Tel Aviv on July 31, 2022. - Paris Saint-Germain (PSG) beat Nantes 4-0 to clinch the trophy. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
JACK GUEZ / AFP Paris Saint-Germain team players celebrate with the winner's cup following the French Champions' Trophy (Trophee des Champions) final football match, Paris Saint-Germain versus FC Nantes, in the at the Bloomfield Stadium, in Tel Aviv on July 31, 2022. - Paris Saint-Germain (PSG) beat Nantes 4-0 to clinch the trophy. (Photo by JACK GUEZ / AFP)

JACK GUEZ / AFP

Le Paris Saint-Germain fête sa victoire le 31 juillet 2022 à Tel Aviv face à Nantes.

SPORT - Le PSG, champion de France 2022, a remporté ce dimanche à Tel-Aviv son premier titre de la saison, le premier aussi pour le nouvel entraîneur Christophe Galtier, lors du Trophée des champions contre Nantes, vainqueur de la dernière Coupe de France (4-0).

Neymar, auteur d’un doublé, et Lionel Messi, buteur comme Sergio Ramos, ont offert un festival au public israélien, en l’absence de Kylian Mbappé, suspendu pour cette rencontre inaugurale de la saison, organisée à une semaine du début de la Ligue 1.

Comme à leurs plus beaux jours. Un crochet diabolique de « Leo » (22e), un coup franc direct (45e+3) et un penalty (82e) de « Ney », les stars du PSG ont assuré le spectacle. Et Kylian Mbappé, le troisième joyau, suspendu, n’était même pas là ! Au diapason, le champion du monde et d’Europe Sergio Ramos a signé le troisième but d’une talonnade (57e).

Prêt pour débuter sa Ligue 1

Battu l’an dernier par Lille (1-0), ici même à Tel-Aviv, le PSG n’a pas raté son entrée dans la saison, après avoir déjà remporté ses quatre matches de préparation, dont trois au Japon.

Le champion de France a cette fois semblé fin prêt pour débuter sa Ligue 1 à Clermont, samedi (21h00).

Tout n’est pas parfait, la défense à trois a encore connu quelques grincements, laissé Moses Simon (18e) ou Ludovic Blas (19e) menacer Gianluigi Donnarumma, impeccable pour aller cueillir la frappe du N.10 nantais dans sa lucarne, mais l’ensemble a déjà fière allure.

Comme au Japon, le PSG a aussi pu mesurer sa popularité. Le Bloomfield Stadium était plein, et on croisait beaucoup d’enfants avec la tenue du club, le plus souvent le N.30 de Messi.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles