PSG-Monaco (3-1) : Les notes des Parisiens

David Aiello
Journaliste Yahoo Sport
PSG-Monaco : les notes des Parisiens

Areola (6) : Une belle parade (7eme) et une grosse claquette (45eme) pour retarder l’échéance et éloigner la fébrilité des derniers matchs, c’est déjà pas mal. D’autant qu’il ne peut rien sur la réduction du score monégasque. Son jeu au pied n’a en revanche pas été brillant.

Kehrer (4) : Encore pris à défaut dans son dos par Rony Lopes dès la 7eme minute, il n’est pas non plus impérial dans son duel avec Vinicius qui amène le but de Golovine (3-1, 80eme). Sorti sur blessure en fin de match, il a dû laisser ses partenaires finir à 10.

Marquinhos (8) : Il a commencé son match avec un gros duel avec Falcao qu’il a finalement éteint assez rapidement (sorti du “Tigre” à la mi-temps) pour enchaîner avec un retour salvateur alors qu’Areola était battu (26eme) et une série d’interventions plus que précieuses dans sa surface (41,  61, 65 et 74eme). Un gros match.

Kimpembe (7) : Le plus parisien des défenseurs du PSG avait visiblement à cœur de fêter ce 8eme titre sans prendre de but. Ses tacles rageurs ont ainsi souvent permis d’éloigner le danger. Beaucoup plus rassurant que lors de ses derniers matchs.

Dagba (5) : Toujours la même implication à son actif mais sa prestation défensive n’a pas toujours été limpide. Assez quelconque offensivement.

Verratti (7) : Combattif à l’image de son gros tacle sur Glik (24eme) mais aussi à l’origine du 2-0 puis du 3-0 par sa science de la passe en profondeur, il a délivré une performance pleine. Hélas pour lui et le PSG, il sort blessé, remplacé par Draxler (76eme)

Paredes (5) : Encore une fois, la qualité de de son jeu long a laissé entrevoir un talent supérieur à ce qu’il propose depuis son arrivée. Son ouverture millimétré de 40m pour Mbappé (33eme) aurait ainsi mérité meilleur sort. Mais hélas, sa participation au repli défensif a encore été insuffisante. Il sort sous l’ovation du Parc (73eme)… qui fêtait alors le retour de Cavani. L’Uruguayen a failli célébrer cela en grande pompe avec un but de la tête typique du Matador mais logiquement refusé pour hors-jeu.

Kurzawa (5) : 45 minutes mitigées où il a alterné le bon et le moins bon mais pour une fois c’est dans le secteur défensif qu’il a plutôt été à son avantage. Remplacé à la mi-temps par… Neymar (5), passeur quasi-décisif (intervention du VAR) pour Diaby 10 minutes après son entrée. Pour le reste, le Brésilien semble avoir pris du poids (du muscle acquis en salle certainement) ce qui l’a souvent empêché d’être dans le bon tempo. Son retour au premier plan est évidement loin d’être imminent. 

Diaby (6) : Ses dribbles déroutants ont donné le tournis aux défenseurs en première période et son entente avec Mbappé a paru assez intéressante. Beaucoup plus discret après l’entrée de Cavani et Neymar, en dehors de son but refusé pour hors-jeu.

Mbappé (9) : Son incroyable chevauchée de 60 mètres stoppée in-extremis par Glik a d’emblée donné le ton (9eme). La suite a été du même acabit avec un triplé implacable malgré une ou deux occasions mal négociées, comme ce tir sur le poteau à l’issue d’une action où il avait encore martyrisé ce pauvre Glik. Une prestation XXL, sous les yeux de Cavani…

Alves (7) : Deux passes décisives pour un “Papy”, c’est quand même pas mal. D’autant que ses derniers matchs avaient effectivement laissé croire que l’heure de la retraite était proche. Mais son abnégation sur chaque ballon joué a au moins démontré que l’envie de vaincre l’habite toujours.

Tuchel (7) : Il attendait une réaction de ses joueurs et il a globalement été entendu malgré une entame de match pas toujours brillante mais au moins sérieuse. Avec un nouveau banc à “seulement” 5 joueurs mais approchant les 400M€, il a pu procéder à quelques changements en vue de  la finale de la Coupe de France et enfin proposer un match digne du standing de l’équipe qu’il dirige.