PSG : après les propos de Galtier, il fait Paris-Nantes en char à voile

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

ENVIRONNEMENT - Il a pris au mot les propos de Christophe Galtier. Rémi Le Calvez, alias Capitaine Rémi, tente le pari de rejoindre Nantes en char à voile depuis Paris, d’où il s’est lancé depuis le Parc des princes, mardi 13 septembre. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, l’écrivain-aventurier effectue son périple habillé d’un logo détourné du Paris Saint-Germain où il est écrit « Possible Sans Gasoil ».

Dix jours plus tôt, le 3 septembre, l’entraîneur du PSG avait créé la polémique à la suite d’une rencontre avec le FC Nantes, pour laquelle ses joueurs avaient effectué l’aller-retour en avion privé bien que la Nantes soit accessible en moins de 2 heures de train. En conférence de presse, Christophe Galtier avait répondu aux critiques en suggérant d’étudier la possibilité de faire les déplacements en char à voile. Si le coach blaguait, Rémi, lui, le fait.

« La phrase de Galtier m’a fait rire, je me suis dit que c’était une idée géniale, raconte-t-il au HuffPost. On va montrer que c’est possible d’utiliser un moyen de transport différent. »

Relier Paris à Moscou en auto-stop, tour du Sri Lanka en tuk-tuk, traverser la Turquie à vélo… À 35 ans, l’Avignonnais est un habitué des défis. Alors, quand il a reçu son char à voile la veille de son départ et n’a eu qu’une après-midi pour s’entraîner sur un véhicule qu’il n’a jamais manié, il s’est senti plus prêt que jamais à aller au bout de son périple.

Sensibiliser au réchauffement climatique

Au-delà du défi sportif, Rémi souhaite faire passer un message sur l’environnement. « Aujourd’hui, la planète est en danger. Le réchauffement climatique est déjà présent et on l’a tous subit cet été avec les inondations et les feux. C’est nécessaire de changer nos habitudes de vie », souligne l’aventurier. Il remercie même Christophe Galtier d’avoir ironisé sur la situation « car ça a permis de créer une polémique autour des jets privés ».

Il insiste, « mon objectif n’est pas de dire aux gens d’utiliser le char à voile. C’est simplement pour montrer qu’il y a d’autres moyens de transport et qu’aujourd’hui, il est possible d’aller partout en France avec le train ».

Bien que soit « une galère » d’utiliser un char à voile avec un mât de cinq mètres de haut sur la route, Rémi compte arriver dimanche à Nantes afin d’y jouer son spectacle, une conférence théâtralisée sur le jour où il a rencontré le Père Noël.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi