Le PSG abandonne Phil Collins comme musique d'entrée des joueurs

·6 min de lecture
Au Parc des Princes, le stade du Paris Saint-Germain, ce n'est désormais plus le
Au Parc des Princes, le stade du Paris Saint-Germain, ce n'est désormais plus le

FOOTBALL - Après un premier aperçu lors de PSG-Strasbourg, la nouvelle a été officialisée: ce n’est désormais plus le morceau de Phil Collins “Who Said I Would?” qui retentira à l’entrée des joueurs au Parc des Princes.

Le 14 août dernier, en prélude au match contre l’équipe alsacienne, nombre de supporters s’étaient déjà émus d’entendre un morceau composé par DJ Snake résonner dans le stade de la porte d’Auteuil à la place de la musique habituelle, en place depuis des années.

Et dans les colonnes du Parisien ce samedi 11 septembre, le directeur de la diversification du Paris Saint-Germain Fabien Allègre annonce que la tentative strasbourgeoise n’était pas un simple coup d’essai, mais bien les débuts d’une nouvelle stratégie pour le club de la capitale. À savoir que ce sont désormais des artistes franciliens qui seront mis à l’honneur, à l’image de DJ Snake.

“Ce n’était pas du tout une erreur”, précise-t-il, assurant avoir mené “une vraie concertation sur le sujet” avec les supporters parisiens, dont certains avaient immédiatement dénoncé une volonté d’effacement de l’histoire du club.

Une critique qui revient d’ailleurs en force depuis l’annonce du dirigeant du PSG. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui ont ainsi déploré la volonté de la direction parisienne de vouloir reprendre en mains l’image du club quitte à sacrifier certains de ses emblèmes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À l’image du morceau de Phil Collins donc, mais pas seulement, puisque les maillots sont régulièrement étrillés pour ne pas respecter suffisamment l’imagerie traditionnelle du club et que le changement de logo -l’une des premières décisions prise à l’arrivée des Qataris- avait déjà fait polémique.

“N’empêchons pas le club de poursuivre sa route, sans renier son passé”, demande ainsi le dirigeant du PSG Fabien Allègre. “Si on avait eu ce même raisonnement pour tout ce qu’on a fait depuis dix ans, à commencer par un des signes les plus importants qui est le maillot, on n’en serait pas là où on en est aujourd’hui.”

Reste que certains arrivent à voir du positif dans ce changement. En effet, DJ Snake est un supporter historique du Paris Saint-Germain, club avec lequel il collabore occasionnellement et dont il porte les couleurs à l’international comme sur les réseaux sociaux où il est suivi par des millions de personnes, notamment des jeunes et potentiellement futurs fans parisiens.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il n’en reste pas moins que la polémique fait couler beaucoup d’encre numérique sur les réseaux sociaux ce samedi. Pour les raisons évoquées plus haut bien sûr, mais aussi du fait de la saillie un rien confuse de Daniel Riolo, animateur de l’émission “L’After Foot” sur RMC.

Dans une série de tweets (dont certains sont visibles juste en-dessous), celui-ci évoque de manière décousue le “wokisme” et la “cancel culture” comme facteurs explicatifs de la décision du PSG. Et d’assurer que “ceux qui veulent garder Phil Collins seront bientôt traités de facho.” Une sortie très remarquée et, il faut le dire, tournée en dérision sur Internet ce samedi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Reste désormais à savoir comment la nouvelle sera réellement reçue par les supporters du Paris Saint-Germain. Avec un match à domicile face à Clermont ce samedi 11 septembre (coup d’envoi à 17 heures, sans Lionel Messi), les ultras comme les tribunes conventionnelles auront l’occasion de se faire entendre et de réclamer (ou pas) le retour de Phil Collins.

Du côté de la direction du PSG, on a d’ores et déjà prévu de jouer “Who Said I Would?”, mais à un autre moment de l’après-midi qu’à l’entrée des joueurs, comme l’explique encore Fabien Allègre au Parisien: “Que l’on soit très attaché à ce son, je l’entends et notre volonté n’est pas de l’éliminer de tous nos matchs. Mais pourquoi ne pourrait-on pas avoir le ‘Go West’ (un morceau des des Pet Shop Boys repris et modifié pour lui faire chanter ‘Allez Paris Saint-Germain, ndlr) ou le Phil Collins lors de l’arrivée des joueurs pour l’échauffement?”

À voir également sur le HuffPost: Pour acheter le maillot de Messi, ils font la queue... jusque dans le métro

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles