PSA : Varin écarte provisoirement toute aide de l'Etat

Une aide publique pour PSA Peugeot Citroën "n'est pas le sujet aujourd'hui", a déclaré mercredi 13 février son président du directoire, Philippe Varin, assurant que les mesures présentées par le constructeur automobile en difficulté allaient lui permettre de se redresser.

Interrogé lors de la présentation des résultats annuels sur l'éventualité d'une aide publique, Philippe Varin a répondu : "Concernant [votre question, NDLR] les aides externes éventuelles, ce n'est pas le sujet aujourd'hui".

"Le plan [de restructuration mené en France, NDLR] et les priorités stratégiques sont cohérentes avec l'objectif d'un retour à un cash flow opérationnel à l'équilibre fin 2014", a insisté Phillipe Varin.

5 milliards de perte en 2012

Le numéro un français de l'automobile, qui a essuyé en 2012 une perte nette historique de 5 milliards d'euros et une perte opérationnelle courante de 576 millions, a affiché en fin d'année un flux de trésorerie opérationnelle négatif de 3 milliards d'euros.

Pour autant, il compte toujours diviser par deux cette année le rythme de sa consommation de liquidités et vise un retour à l'équilibre de sa trésorerie opérationnelle fin 2014.



Retrouvez cet article sur Le Nouvel Observateur

PSA : Varin écarte provisoirement toute aide de l'Etat
PSA : perte historique de 5 milliards d'euros en 2012
Pourquoi l'Etat envisage d'entrer au capital de PSA ?
PSA : quatre syndicats favorables à un projet d'accord
PSA détaille les mesures d'accompagnement des salariés
Bercy dément toute entrée de l'Etat au capital de PSA
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.