PSA-Opel : le beau mariage

France 2
PSA-Opel : le beau mariage

C'est l'acte de naissance du second constructeur automobile européen : en rachetant Opel pour 1,3 milliard d'euros, PSA va désormais produire 4,3 millions de véhicules tous les ans. Il ne comptera plus dix usines de montage en Europe, mais seize. Et le groupe va passer de 172 000 salariés à 210 000.

"Un champion automobile européen"

Le PDG

Carlos Tavares ne cache pas ses ambitions. "Ceci permettra de construire un PSA qui est un champion automobile européen, plus fort, plus rentable et donc plus pérenne dans le meilleur intérêt de nos salariés", affirme l'intéressé. Mais en rachetant Opel, PSA ne va-t-il pas devoir tailler dans ses effectifs pour rester compétitif ? Certains syndicats sont inquiets. PSA s'est engagé à ne pas réduire les effectifs jusqu'à fin 2018. Le mariage avec Opel est lui salué par les investisseurs.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Pets de vaches : trois idées pour limiter leurs effets
L'interview éco. Crédit Mutuel Arkea : "Nous voulons construire notre autonomie"
Sommet de Versailles : relancer l'Europe après le Brexit
Entreprises familiales : le secret de la pérennité
Pourquoi les grandes entreprises européennes se délocalisent en Pologne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages