Le PS est "passé en 2e division", regrette Le Drian

·1 min de lecture
Jean-Yves Le Drian lors d'un déplacement à New Delhi le 13 avril 2021

Le Parti socialiste est passé en "2e division" au profit des écologistes, a regretté dimanche le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, au lendemain d'une réunion des dirigeants de gauche portant sur la présidentielle de 2022.

"J'ai eu le sentiment avec tristesse que dans cette image là, le parti socialiste était passé en 2e division", a déclaré le chef de la diplomatie française" sur France 3. Entre les différentes forces de gauche, "il y a un cessez-le-feu, c'est mieux que pas", a-t-il pour autant admis.

Les dirigeants de gauche, qui se sont réunis samedi dans un hôtel parisien en vue de la présidentielle de 2022, sont convenus de se retrouver fin mai pour parler du programme, mais tous ne partagent pas l'urgence d'une candidature commune.

"Ils n'ont pas le monopole de la gauche, il y en a d'autres ailleurs dont je fais partie, je ne suis pas le seul", a relevé le ministre, tout en rappelant sa loyauté au président Emmanuel Macron.

Mais il a aussi admis que le PS était en train d'être relégué par les écologistes à un rôle subalterne. "C'est ce qui est en train de se passer, il y a des raisons, des origines à cela, ça date du quinquennat de François Hollande. Le quinquennat de François Hollande a été sabordé par ceux qu'on a appelé les frondeurs, qui ont même été jusqu'à déposer une motion de censure contre le gouvernement", a-t-il estimé.

"C'est les frondeurs qui sont arrivés au pouvoir (à gauche, ndlr), et ça a mis le Parti socialiste en 2e division, c'est vraiment regrettable".

dla/shu