PS, LREM, l'UDI et LR : les quatre favoris élus aux législatives partielles

·1 min de lecture

Les candidats LREM, PS, UDI et LR favoris avant le second tour de quatre législatives partielles dans le Pas-de-Calais, l'Oise, à Paris et en Indre-et-Loire ont été élus dimanche dans des scrutins marqués par une très faible participation.

Une socialiste s'impose à Paris

Dans le XXe arrondissement de la capitale, une circonscription très ancrée à gauche, la socialiste Lamia El Aaraje l'a emporté avec 56,56% des voix sur l'Insoumise Danielle Simonnet (43,44%). Elles s'affrontaient sans avoir reçu le soutien d'autres candidats éliminés au premier tour, l'écologiste Antoinette Guhl ayant laissé ses électeurs libres de leur choix, tout comme le candidat communiste Thomas Roger.

La candidate UDI-LR l'emporte dans l'Indre-et-Loire

Dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire, où seulement 18,25% des électeurs se sont déplacés, Sophie Métadier, maire de Beaulieu-lès-Loches investie par l'UDI et LR et soutenue par LREM, a obtenu 62,93% des voix face à la socialiste Murielle Riolet (37,07%). Comme deux des trois autres élus dimanche, elle s'apprête à faire ses premiers pas de parlementaire. L'élection a été provoquée par la démission de la députée Sophie Auconie (UDI) pour raisons de santé. Elle avait ravi la circonscription à l'ancienne ministre socialiste Marisol Touraine en 2017.

Le neveu d'Olivier Dassault élu dans l'Oise

Dans la 1ère circonscription de l'Oise, sans surprise, changement de tête mais (presque) pas de nom : le neveu d'Olivier Dassault - décédé accidentellement en mars d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles