Publicité

Province du Nord-Kivu en RDC: les combats entre l’armée et le M23 se poursuivent

En RDC, les combats entre l’armée et le mouvement rebelle du M23 se poursuivent à l’est, dans la province du Nord-Kivu. Depuis près de deux ans, les rebelles ont lancé des offensives dans cette province. Hier, vendredi 2 février à la mi-journée, un engin explosif est tombé - pour la première fois - à proximité d’une école primaire en périphérie de la ville de Goma.

Vers 14h30 (heure locale), ce 2 février, un engin explosif est tombé à proximité d’une école primaire du quartier de Mugunga, en périphérie de Goma (RDC), provoquant la panique dans la zone. Deux personnes ont été blessées et plusieurs maisons ont été endommagées. Selon le porte parole de l’armée au Nord-Kivu, les premiers éléments indiquent que la bombe a été tirée par l’armée rwandaise et leurs alliés du M23 à partir de la colline de Kagano.

Les combats font rage

Les combats font en effet rage dans plusieurs villages du territoire de Masisi, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Goma. Selon la société civile de Massisi, des affrontements ont eu lieu sur plusieurs collines au sud de Saké sur l'axe de Bukavu.

Dix morts, la semaine dernière

Des affrontement ont également été signalés dans des collines autour de la cité de Mweso, cette fois-ci au nord de Saké. Mweso, où plus de dix personnes sont décédés la semaine dernière dans des combats entre l'armée et les miliciens locaux d’un coté et rebelles du M23 de l’autre.


Lire la suite sur RFI