Protocole sanitaire dans les écoles : "Les garanties sont insuffisantes", déplore Élisabeth Kutas

Au printemps dernier, le gouvernement avait décidé de fermer les établissement scolaires pendant la durée du confinement. Alors que la France est reconfinée depuis le 30 octobre, les écoles resteront cette fois ouvertes. Mais le protocole sanitaire mis en place laisse Élisabeth Kutas sceptique. "L'école est évidemment indispensable pour les enfants, mais elle ne peut pas se faire au détriment de la santé des élèves, des personnels et des familles, rappelle la secrétaire départementale de la SNUIPP-FSU à Paris. Or, les garanties sanitaires sont insuffisantes. Hormis le port du masque pour les enfants dès l'âge de six ans, rien n'est prévu." Quelle protection pour les personnes à risques ? La représentante syndicale regrette le trop grand flou qui accompagne cette rentrée des classes, pointant notamment le manque de consignes claires au sujet des personnes à risques. "Le fait de ne pas savoir ce qu'il se passe et de recevoir des injonctions contradictoires en permanence est particulièrement pénible pour le corps enseignant, avoue-t-elle. Alors que la rentrée est prévue lundi matin, nous ne savons toujours pas qui sont les personnes considérées comme vulnérables."