Protocole sanitaire à l'école : pourquoi parents et enseignants sont encore mitigés

·1 min de lecture

Alors que la colère des parents et des enseignants gronde face au dernier dispositif mis en place dans les établissements, le Premier ministre a annoncé lundi soir trois mesures de simplification du protocole sanitaire à l'école . Désormais, lorsqu'un cas positif est décelé dans une classe, les enfants restent en classe jusqu'à la sortie scolaire, les autotests sont également pris en compte et gratuits et enfin une seule attestation est demandée. Du côté des parents, les réactions sont mitigées quant à ces nouvelles directives. Le correspondant d'Europe 1 à Marseille en a rencontrés certains.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Un sentiment de ras-le-bol

Jean-Luc est père de deux jeunes garçons et pour lui, si ce nouveau protocole est plus simple, il reste encore trop contraignant . "Ce n'est pas encore assez allégé. On sait que les enfants sont porteurs, mais en même temps, ils sont pour la plupart asymptomatiques, ça nous complique toujours la tâche. C'est quand même trois tests à faire en quatre jours et pendant ces quatre jours ils ne les gardent pas en classe. Nous on travaille, on a des vies, c'est compliqué", affirme-t-il. 

Pour la majorité, les parents rencontrés disent qu'ils appliqueront ce nouveau protocole à la lettre. Mais il y a en même temps un sentiment de ras-le-bol. Et certains s'interrogent déjà. "Ca me gonfle un peu de faire trois tests. Je vais les faire mais si ça perdure je pense qu'on fera un test sur trois. Et puis c'est pay...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles