Publicité

Protection de l'enfance: les autochtones du Québec construisent leurs propres modèles

Au Canada, près de la moitié des enfants placés en familles d’accueil sont autochtones alors qu’ils ne représentent que 7% de la population, selon le recensement de 2021. Grâce à une récente décision de la Cour suprême, les communautés autochtones québécoises peuvent désormais se doter de leur propre organisation d’accompagnement des familles, comme dans les autres provinces canadiennes.

De notre correspondante à Québec,

La détresse des jeunes autochtones donne froid dans le dos et a des causes multiples. Les conditions économiques déplorables, qu’il s’agisse du manque de logements, du manque de nourriture, expliquent plusieurs signalements aux services sociaux. Trente-huit pour cent des enfants autochtones vivent dans la pauvreté, contre 7% des autres enfants.

D’autres facteurs de risque accompagnent ces tristes statistiques, comme le haut taux de toxicomanie, d’alcoolisme, de violence conjugale, sans oublier le peu de services disponibles dans les communautés isolées pour venir en aide aux familles. À tout cela s’ajoute le traumatisme lié à la scolarisation forcée des enfants dans des pensionnats autochtones pendant plus d’un siècle.

À lire aussiLe Canada va verser un dédommagement historique aux peuples autochtones

Donner plus de pouvoir aux autochtones


Lire la suite sur RFI