Protection de l’enfance : « Twitter contrevient aux lois en vigueur »

© AFP

De nombreuses études montrent que la plupart des petits Français possèdent désormais leurs propres outils numériques entre 6 et 10 ans, ce qui conduit à l’arrivée d’enfants de plus en plus jeunes sur les réseaux sociaux. Ainsi, 28% des enfants âgés de 7 à 10 ans et 72% des 11-14 ans les fréquentent régulièrement et y possèdent 2,5 comptes, selon notre enquête OPEN-UNAF-IPSOS . Cette course effrénée à l’équipement et les usages qui en découlent devraient interpeller les adultes puisqu’un nombre croissant de ces enfants rapporte avoir été exposé à des contenus choquants : 40 % des 7-10 ans.

Qu’il s’agisse de sexualité ou de violence, l’ensemble des réseaux sociaux sont concernés par la présence de contenus inadaptés à l’âge de certains de leurs utilisateurs. Les enfants et adolescents français passent le plus clair de leur temps sur des plateformes étrangères, dont la régulation est très complexe. Selon la législation, les enfants ne sont pas censés être présents sur ces réseaux avant 13 ans, et entre 13 et 15 ans uniquement avec l’accord parental. Or l’âge des utilisateurs est peu, voire pas contrôlé par les plateformes - et encore moins par les autorités. S’abritant derrière leur statut d’hébergeurs, elles nient toute responsabilité au regard des contenus choquants, dégradants ou illicites que pourraient poster leurs utilisateurs.

"

Twitter autorise, sous conditions, la publication de tous les autres médias, y compris pornographiques

"

Les conditions d’utilisation de Twitter...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles