Protection des animaux: les associations encore plus fragilisées après le confinement

Sur l'Ile de Ré, l'Association de défense des animaux familiers (ADAF) a dû faire un emprunt pour pouvoir continuer à nourrir, malgré le confinement, les chats qu'elle recueille. Dans une pétition déjà signée par plus de 75.000 personnes, 47 personnalités demandent à Emmanuel Macron un fonds d’urgence pour sauver les associations de protection animale "actuellement à l'agonie".