Quelle est la protection conférée par un booster de Pfizer selon l'âge ?

·2 min de lecture

Israël a une longueur d'avance concernant la vaccination par rapport aux autres pays. Les Israéliens peuvent recevoir une troisième dose de vaccin anti-Covid depuis la fin de l'été 2021 et l'injection d'une quatrième est envisagée chez les 60 ans et plus pour contrer la circulation du variant Omicron.

Moderna ou Pfizer : lequel préférer pour la dose de rappel vaccinal ?

Les autorités de santé publique israéliennes suivent de près la campagne vaccinale dans leur pays, et les données qu'elles collectent sont régulièrement utilisées dans la littérature scientifique. Dernièrement, des scientifiques les ont utilisées pour estimer le bénéfice que confère une troisième dose de Pfizer sur les infections, les hospitalisations et les décès liés au SARS-CoV-2 pour plusieurs tranches d'âge. Ils publient leurs résultats dans The New England Journal of Medicine (NEJM).

L'effet de la dose de rappel sur les infections selon les tranches d'âge, en comparaison au groupe non boosté et boosté précoce (early postbooster). © Yinon M. Bar-On et al., The NEJM
L'effet de la dose de rappel sur les infections selon les tranches d'âge, en comparaison au groupe non boosté et boosté précoce (early postbooster). © Yinon M. Bar-On et al., The NEJM

La dose de rappel limite les infections...

L'étude porte sur un total de 4,7 millions de personnes dont 104.380 infectées par le SARS-CoV-2. Elles ont été réparties en sept groupes en fonction de leur âge : les 16-29 ans, les 30-39 ans, les 40-49 ans, les 50-59 ans, les 60-69 ans, les 69-79 ans et les 80 ans et plus. Pour chaque tranche d'âge, les scientifiques ont comparé trois groupes : les personnes n'ayant pas reçu de dose de rappel, celles ayant reçu une dose de rappel mais qui n'a pas encore atteint sa pleine efficacité (3 à 7 jours) et celles ayant reçu une dose de rappel et qui est pleinement efficace (12 jours et plus).

Selon ces données, les infections sont plus rares dans le groupe boosté que dans le groupe non boosté. Elles diminuent d'un facteur comparable entre toutes les tranches d'âge. En comparaison avec le groupe non boosté, le taux d'infection est entre 9 et 17 fois inférieur dans le groupe boosté. Si on fait la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles