Comment protéger ses plantes du froid ?

© pixabay.com

Vous l’aurez remarqué, une vague de froid s’est abattue sur la France depuis la fin du mois de décembre. Si ces nouvelles conditions météorologiques ont pu ravir les amateurs de glisse, elles ont beaucoup moins réjoui ceux qui ont la main verte. En effet, le gel, la neige et les températures hivernales ne font pas bon ménage avec les plantes, surtout celles qui sont persistantes.

Contrairement aux plantes caduques qui entrent en une sorte d’hibernation pendant l’hiver, leurs semblables persistants continuent à se développer. Ainsi lorsque surviennent les premières gelées, l’eau présente dans la sève se cristallise. Les cellules de la plante finissent alors par éclater sous l’effet de l’augmentation du volume de la sève. Pas de panique cependant : il faudra une période prolongée de températures négatives avant que votre plante ne soit vraiment fragilisée.

Parmi celles qui présentent le plus de risque de souffrir du gel, on compte par exemple le bougainvillier, l’hibiscus, le pélargonium, le fuchsia, le laurier rose, l’azalée, les agrumes et les cactées. La plupart ont en commun de s’épanouir dans des régions chaudes. Même chose pour les plantes à bulbe, comme les dahlias, les bégonias et les glaïeuls, qui ne supportent pas l’hiver. Attention cependant aux rosiers, bien connus pour être résistant au froid. Certaines variétés font exception.

Pour leur éviter un coup de froid, commencez déjà par leur trouver une potée adéquate si elles ne sont pas en terre. Évitez ainsi les potées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

5 labels européens pour bien choisir ses vêtements
Y a-t-il du sable du Sahara dans votre salon ?
Comment se forme une plage ?
Comment lutter contre le réchauffement climatique ?
Comment le plastique se transforme en microplastique ?