Le propriétaire du site pornographique «Jacquie et Michel» en garde à vue

© OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

Le propriétaire du site pornographique "Jacquie et Michel" , Michel Piron, et quatre autres personnes ont été placés en garde à vue mardi matin dans une enquête ouverte à Paris pour "viols" et "proxénétisme", a appris l'AFP de sources concordantes.

M. Piron et sa femme "ont été placés en garde à vue ce matin dans le cadre d'une enquête préliminaire" ouverte en juillet 2020 "pour des faits supposés de proxénétisme, complicité de viol et complicité d'agressions sexuelles entre 2009 et 2015", a annoncé l'avocat du groupe Ares, détenteur du site, Me Nicolas Cellupica. "L'intéressé et son épouse ont été interpellés et placés en garde à vue ce matin ainsi que trois autres personnes", a confirmé le parquet de Paris, sollicité par l'AFP.

Michel Piron se dit "du côté des victimes"

Depuis l'ouverture de l'enquête, "Michel Piron a toujours sollicité à être entendu par les enquêteurs et à répondre ouvertement à leurs questions", a indiqué Me Cellupica. "Il s'est toujours dit du côté des victimes si des actrices ont subi des actes de violences sexuelles qu'il ignorait parfaitement", a ajouté l'avocat.

"Le groupe +Jacquie et Michel+ n'a jamais produit ou réalisé de film et n'est que diffuseur de films réalisés par des producteurs indépendants", a insisté le conseil du groupe. "Enfin, la pornographie n'a jamais été assimilée à de la prostitution : une actrice porno n'est pas une prostituée et un réalisateur ou diffuseur n'est pas un proxénète", a souligné cet avocat. "Ce dossier devrait fai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles