Le propriétaire d'une BMW remporte 1,9 million de dollars

En juillet 2016, Godwin Boateng, ingénieur, a perdu une partie de son pouce droit à cause des portes "Soft Close" de sa BMW X5. Cet incident a sérieusement affecté sa carrière, entraînant une perte de revenus annuels estimée à 250 000 dollars. Boateng a poursuivi BMW en justice, réclamant 3 millions de dollars pour la défaillance des portes sans capteurs de détection d'obstacles. BMW a nié toute responsabilité, mais les juges ont finalement accordé à Boateng 1,9 million de dollars en dommages et intérêts, déclarant BMW entièrement responsable.

Un doigt en moins contre un joli pactole

Le procès de Godwin Boateng contre BMW a attiré l'attention du public et des médias. Cet ingénieur, originaire de New York, a été victime d'un incident avec sa BMW X5. En effet, en juillet 2016, Godwin Boateng a vu son doigt sectionné après avoir posé sa main droite sur le montant de la portière du conducteur de son SUV. La porte, légèrement entre-ouverte, s'est refermée brusquement et a sectionné l'extrémité de son pouce. Malgré les efforts des chirurgiens, la réimplantation du pouce a échoué, laissant Boateng sans une partie de son doigt.
Cette perte a des conséquences significatives pour sa carrière d'ingénieur logiciel indépendant, Boateng estimant une perte de revenus annuelle de 250 000 dollars.
Après l'incident, Boateng a intenté une action en justice contre BMW, réclamant 3 millions de dollars. Il a soutenu que les portes “Soft Close” de BMW étaient dangereuses, car les vitres ne bénéficient d’aucun capteur pour détecter la présence d’un obstacle. BMW, de son côté, a nié toute responsabilité, affirmant qu'il ne faut jamais placer ses doigts entre une porte et son cadre lorsqu'elle se ferme. BMW a inspecté le véhicule en...Lire la suite sur Autoplus