Propositions de la Convention citoyenne pour le climat : Agnès Pannier-Runacher fait déjà le tri sélectif

On fait comme on a dit ? Ce lundi 22 juin, sur Europe 1, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, était invitée à commenter les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, remis ce dimanche à la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne. Sauf qu'à entendre la secrétaire d'Etat, les 150 membres de la Convention tirés au sort ont des raisons de penser qu'il en sera de cet exercice démocratique comme du Grand débat national, à savoir que l'exécutif n'en retiendra que ce qui l'arrange.

Satisfecit

Alors que le menu de réformes par la Convention citoyenne dessine un basculement radical en matière de transition écologique, Agnès Pannier-Runacher opte au contraire pour un assortiment de propositions à la carte, conformes selon elles aux grandes options retenues par le gouvernement. "Lorsqu'on regarde dans le détail ces propositions, on y reconnaît des axes assez majeurs de politique publique, sur lesquels le gouvernement cherche à mettre l'accélérateur", se félicite ainsi l'auxiliaire de Bruno Le Maire.

Lire aussi Commission citoyenne pour le climat : 150 propositions et un défi "systémique"

Le hasard faisant bien les choses, les vœux des 150 citoyens tirés au sort auraient donc déjà été exaucés, au moins en partie, par le gouvernement. "Je pense à la rénovation thermique : on peut quasiment dire que le gouvernement a anticipé cette démarche et ces recommandations

Lire la suite