Propos de Zemmour sur Hollande et le 13-Novembre : Marion Maréchal "ne comprend pas la polémique"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que plusieurs commémorations en hommage aux victimes des attaques des attentats terroristes du 13 novembre 2015 ont eu lieu samedi à Paris, Eric Zemmour a sévèrement attaqué l'ex-président de la République, François Hollande. "Être président de la République, ce n'est pas seulement organiser des marches blanches, c'est protéger les Français quand on leur fait la guerre." Des propos que Marion Maréchal ne condamne pas : "Son irresponsabilité à l'époque est une irresponsabilité criminelle, tout simplement parce qu'elle a entraîné la mort de plusieurs personnes."

"Une intention naïve"

"François Hollande, lui-même, admet à l'occasion du procès qu'il savait, qu'il avait des informations certaines des renseignements que parmi le flot de réfugiés, il y aurait de potentiels terroristes", a affirmé Marion Maréchal sur Europe 1/CNews. "Non seulement, François Hollande n'a pas bloqué ses frontières mais il s'est même entendu avec Angela Merkel pour organiser l'arrivée de ces migrants", a-t-elle ajouté.

"Une intention naïvement humaniste", précise-t-elle mais une "intention naïve" et une "irresponsabilité" qui ont "entraîné des choses gravissimes". 

Devant le Bataclan, lieu touché par les attentats de 2015, Eric Zemmour a reproché à l'ancien chef de l'Etat de ne pas avoir protégé les Français : "Ce que je reproche à François Hollande et à tous les pouvoirs publics depuis des années, c'est de ne pas prendre conscience qu'il y a une guerre de civilisation qui nous est menée sur notre ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles