Ces propos de la ministre de l'Industrie sur la "magie" du travail à l'usine passent mal

·3 min de lecture
La ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, ici le 7 octobre à la 7e édition de Bpifrance Inno Generation. (Photo: Bpi)
La ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, ici le 7 octobre à la 7e édition de Bpifrance Inno Generation. (Photo: Bpi)

MAGIE - Les propos ne passent pas. Dans une prise de parole à l’occasion de la 7e édition de Bpifrance Inno Generation, le 7 octobre dernier à Paris, la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher a estimé que “l’industrie était l’un des rares endroits où l’on trouve encore de la magie”.

“J’aime l’industrie parce que c’est l’un des rares endroits au XXIe siècle où l’on trouve encore de la magie, a-t-elle déclaré. La magie de l’atelier où l’on ne distingue pas le cadre de l’ouvrier, on ne distingue pas l’apprenti de celui qui a trente d’expérience, où l’on ne distingue pas celui qui est né en France il y a quarante ans et celui qui est arrivé par l’accident d’une vie il y a quelques jours”.

Et d’ajouter: “La fierté de travailler dans l’entreprise, la fierté de travailler dans l’usine, pour qu’on dise que lorsque tu vas sur une ligne de production, c’est pas une punition, c’est pour ton pays, c’est pour la magie et c’est ça que vous pouvez rendre possible”.

Des propos qui ne sont pas passés auprès de tout le monde. “La magie des accidents du travail, du travail mal payé et des petits salaires, et bientôt de l’âge de départ à la retraite prise après l’espérance de vie en bonne santé grâce à ce gouvernement, a réagi le directeur du journal L’Humanité et sénateur de Seine-Saint-Denis Fabien Gay. Mais ce n’est pas grave, c’est pour ton pays !”

“655715 accidents du travail en 2019, 50392 maladies professionnelles, 733 décès (hors salariés ‘uberisés’ et fonction publique), a écrit l’ancienne candidate à la primaire écologiste Sandrine Rousseau. Aucune recension précise des accidents mortels #LaMagie”.

“Pour la magie?, s’est interrogé Fabien Roussel. Qu’Agnès Pannier-Runacher aille dire ça aux ouvriers qui ont une espérance de vie en bonne santé de 59 ans. Quelle honte!”.

“Viens frapper des rivets, respirer l’huile, ne pas voir le jour...”

“C’est au nom de la magie de la ligne de production que LREM veut repousser l’âge de départ à la retraite ?, a écrit de son côté Martine Billard, ex-députée de Paris et oratrice nationale de la France insoumise. La bourgeoisie dans toute son indécence”.

La sénatrice PS et ancienne ministre Laurence Rossignol a ajouté sur Twitter: “Il faut cliquer et écouter une ministre de la start-up nation raconter l’entreprise: ce lieu magique sans distinctions de classe, de race, de sexe, d’âge… C’est trop, trop beau”.

“Viens frapper des rivets, respirer l’huile, ne pas voir le jour, porter des bacs, te faire balader par des chefs, une journée seulement”, a écrit un ouvrier et militant CGT. Tu verras qu’il y a pas de magie ici”.

A voir également sur Le HuffPost: Pollution des avions: les biocarburants, solution privilégiée par les constructeurs

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles