Les propos de Mélenchon "indignes du respect" dû aux victimes des attentats, pour Barnier

·1 min de lecture

Depuis dimanche, le chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, est taxé de complotisme et d'avoir dérapé lors du direct de "Questions politiques" sur France Inter. Interrogé sur la présidentielle, le candidat a en effet prophétisé un "événement gravissime" pour la "dernière semaine de la campagne présidentielle" qui permettrait selon lui de "permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile". L'ancien négociateur de l'Union européenne sur le Brexit et ancien ministre, Michel Barnier, a réagi à ces propos sur Europe 1, lundi. 

Une "instrumentalisation des attentats à des fins d’argumentation politique"

"Je pense aux victimes, à leurs familles, les deuils et les blessures sont toujours là", a commencé l'ancien ministre. "Je trouve indigne que l’on instrumentalise ces attentats à des fins d’argumentation politique ou de conjoncture politique. Ce sont des propos que je trouve indignes, indignes de la République, indignes du respect qu’on doit aux victimes."

"Personne ne peut dire que Mélenchon n’est pas un élu républicain", a -t-il toutefois rappelé, "mais les propos tenus pour les besoins d'une démonstration ne sont pas dignes du respect que l’on doit aux victimes de ces attentats".

>> Retrouvez l'interview politique tous les matins à 8h15 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon s'est défendu en affirmant au contraire avoir été inspiré par un "horrible article complotiste" du Figaro, pour just...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles