Propos homophobes : 3 mois de prison avec sursis pour Marcel Campion

Source AFP
·1 min de lecture
Les propos en question datent de 2018.
Les propos en question datent de 2018.

Le « roi des forains », Marcel Campion, a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Bobigny à trois mois de prison avec sursis pour diffamation et injures publiques à caractère homophobe, proférées en 2018 envers Bruno Julliard, alors premier adjoint à la maire de Paris. Poursuivi par Bruno Julliard ? homosexuel déclaré ? et par le parquet, Marcel Campion, 80 ans, a également écopé d'une amende de 3 000 euros et devra verser des dommages et intérêts à l'ancien élu socialiste ainsi qu'à trois associations parties civiles, SOS Homophobie, Mousse et Adheos.

« Cela montre qu'il faut être inflexible avec la banalisation de tels propos abjects, qui sont un vrai poison dans notre société », a réagi auprès de l'Agence France-Presse Sabrina Goldman, l'avocate de Bruno Julliard. « Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré (l'ancien maire de Paris, Bertrand) Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint », avait lâché Marcel Campion lors de la réunion de lancement de son parti, Paris libéré, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 27 janvier 2018.

Marcel Campion n'a pas « pris la mesure de ses propos »

« Moi, je n'ai rien contre les homos ? d'habitude, je dis "les pédés". [?] Je n'ai rien contre eux, sauf qu'ils sont un peu pervers », ajoutait-il au micro. Ces déclarations avaient été enregistrées et diffusées en ligne par un journaliste indépendant. La polémique n'était arrivée que plus tard, lorsqu'elles avaient été exhum [...] Lire la suite