Propos de Le Drian sur Israël : l’ambassadeur de France convoqué

·1 min de lecture
Le chef de la diplomatie israélienne, Gabi Ashkenazy, a indiqué à l'ambassadeur de France en Israël, Éric Danon, que les propos du ministre français étaient « inacceptables, sans fondement et déconnectés de la réalité ».
Le chef de la diplomatie israélienne, Gabi Ashkenazy, a indiqué à l'ambassadeur de France en Israël, Éric Danon, que les propos du ministre français étaient « inacceptables, sans fondement et déconnectés de la réalité ».

Les propos de Jean-Yves Le Drian ne passent pas. Jeudi 27 mai 2021, le ministère israélien des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur de France en Israël, en réaction aux déclarations du chef de la diplomatie française, d'après un porte-parole du ministère. Pour rappel, dimanche 23 mai, ce dernier avait évoqué un « risque d'apartheid » dans l'État hébreu, si aucun État palestinien ne voyait le jour aux côtés d'Israël. Le chef de la diplomatie israélienne, Gabi Ashkenazy, a indiqué à l'ambassadeur de France en Israël, Éric Danon, que les propos du ministre français étaient « inacceptables, sans fondement et déconnectés de la réalité », lors d'un entretien jeudi matin au ministère israélien des Affaires étrangères à Jérusalem.

La rencontre a été confirmée à l'Agence France-Presse par une source diplomatique française. Le ministère israélien des Affaires étrangères dit attendre « de ses amis de ne pas s'exprimer de façon irresponsable, afin de ne pas renforcer les extrémistes et les activités anti-israéliennes et antisémites » à l'étranger, a rapporté son porte-parole, Lior Haiat, dans un communiqué.

Jean-Yves Le Drian avait affirmé dimanche au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI que « si d'aventure on avait une autre solution que la solution à deux États, on aurait alors les ingrédients d'un apartheid qui durerait longtemps ». « Le risque d'apartheid est fort si on continue à aller dans une logique à un État ou du statu quo. Même le statu quo produit cela », av [...] Lire la suite