Proportionnelle : « Un moyen qui permet de remédier à la crise démocratique », défend André Vallini

·2 min de lecture
Paris: weekly session of questions to the government
Paris: weekly session of questions to the government

François Bayrou voit l’arrivée de quelques alliés de circonstance de plus dans son combat – sa croisade presque – pour l’instauration de la proportionnelle aux élections législatives. Dans une tribune signée en commun sur le site du Journal du dimanche, le sénateur PS André Vallini et le sénateur LR Gérard Longuet, signent un plaidoyer pour la proportionnelle. Deux anciens ministres, qu’a priori rien ne rapproche, si ce n’est une volonté commune de défendre ce mode scrutin, synonyme d’une plus grande représentativité de tous les partis au Parlement.

« Je soutiens à fond la démarche de François Bayrou » affirme André Vallini

« C’est pour moi un combat permanent. J’ai toujours été pour la proportionnelle, a fortiori aujourd’hui, alors qu’on est dans une crise démocratique profonde. Ce sera l’un des moyens permettant de remédier à cette crise », défend André Vallini auprès de publicsenat.fr. Avant de publier la tribune, dont il est l’initiateur, le sénateur de l’Isère a échangé avec le Modem. « Je suis en contact avec François Bayrou, j’ai déjeuné avec Marc Fesneau (ministre Modem des Relations avec le Parlement, ndlr) la semaine dernière. Je soutiens à fond cette démarche de François Bayrou », ne se cache pas André Vallini, qui se « désole un peu que le PS ne suive pas. EELV, LFI sont pour. Toute la gauche est là et le PS, hélas, tergiverse ».

Début février, François Bayrou a avancé ses pions en envoyant à Emmanuel Macron une lettre en faveur de la proportionnelle. Initiative soutenue par Marine Le Pen (RN), qui gagnerait beaucoup de députés en cas de changement de scrutin, Julien Bayou (EELV) et Jean-Christophe Lagarde (UDI). Le leader du Modem rappelle ainsi au chef de l’Etat ce qui était l’une de ses promesses de campagne – instituer une dose de proportionnelle – mais aussi l’un des points de l’accord de législature entre LREM et le Modem.

Plus le temps de revoir la carte électorale (...) Lire la suite sur Public Sénat

Confinement dans les Alpes-Maritimes : « Emmanuel Macron a perdu son pari »

Autoroutes : une proposition de loi du Sénat veut encadrer la rentabilité des concessionnaires

Michelle Perrot : « Les féministes sont des légalistes, leur combat a toujours été mené par les lois »

L’Europe au chevet de sa jeunesse ?

États-Unis : « La main-d’œuvre composée par les personnes en situation irrégulière est indispensable au pays »