Quand la propagande chinoise s'invite dans la presse française

·1 min de lecture

En sept jours, la Chine a acheté des centaines d'encarts publicitaires dans la presse internationale. Semblables à des articles de journaux lambda, les lecteurs en apprennent autant plus sur le sauvetage des Africains par la technologie chinoise que sur les fantastiques performances de l'économie nationale. Une volonté affichée d'imposer une narration positive made in China à l'échelle mondiale.

" Injecter de l'énergie positive dans le développement du monde " tel est le titre d'un article du People's Daily publié ce mardi 17 mars. Par cette formule, le journal chinois se félicite de la propagation de ses articles dans la presse occidentale. Plus de 750 sujets dans près de 200 médias étrangers, visant ainsi 40 pays.En France, c'est l'Opinion qui est visé, affichant dans son journal du 11 mars deux articles avec en haut de page une inscription en chinois et sa traduction " People's Daily ". Sans aucune explication supplémentaire, le lecteur est invité à lire un article glorifiant la capacité de la Chine à " réduire la pauvreté par la préservation écologique ". Le second, vante la résilience de l'économie chinoise, et assure qu'une : " centaine de nouvelles entreprises à capitaux étrangers sont créées en moyenne chaque jour ".En réalité, le People's Daily est l'organe de presse officiel édité par le comité central du Parti Communiste Chinois (PCC). Pour cet encart, l'Opinion aurait touché entre 17 000 et 30 000 euros (comme mentionné sur la grille tarifaire). Mais il...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Islamo-gauchisme : quand la revendication identitaire remplace l’analyse de classe"

Quand la Chine met la pression sur des sénateurs français

Quand la dissolution de Génération Identitaire en rappelle une autre

"Quand on est emmerdé par une affaire..." : le théorème de Pasqua, version Covid-19

Quand les identitaires s'attaquent aux bibliothèques