La Promesse (TF1) - Lorànt Deutsch : "J'ai attendu 17 ans pour travailler avec Olivier Marchal !"

·1 min de lecture

Qu’est-ce qui vous a particulièrement séduit dans le rôle du lieutenant Jérôme Sambuc ?

Lorànt Deutsch : C’est un policier qui traverse deux périodes, puisque la série se déroule sur une double temporalité. C’était amusant, j’ai pu jouer deux personnages, en quelque sorte : celui de 25 ans, et celui de 45. Il y avait un côté Retour vers le futur.

Il apparaît en garde-fou auprès des personnages d’Olivier Marchal et de Sofia Essaïdi...

C’est quelqu’un qui respecte l’administration, qui est assez discipliné. Il prend le temps de réfléchir, il se méfie de ses instincts. Mais il faut une alternance entre la raison et la passion. Souvent, les bonnes enquêtes sont résolues par des gens qui n’hésitent pas à franchir la ligne. Ce n’est pas le cas de Jérôme Sambuc, donc cela a ses avantages et ses inconvénients. Il avancera moins vite que d’autres.

Vous avez tourné en partie pendant la pandémie. Comment vous êtes-vous adaptés à cette situation ?

Au début, on ne s’est pas adaptés. On s’est arrêtés et on a bien failli ne pas reprendre le tournage. Ça coûtait très cher de repartir. Ça a doublé les coûts ! Heureusement, TF1 était hyper contente du résultat et n’a pas hésité à débourser davantage. On leur en est très reconnaissants. Ensuite, comme tout le monde, on avait les masques et les gestes barrières. Nous n’avons pas été mis en quarantaine, mais, de nous-mêmes, nous faisions attention à ne pas prendre de risques. Le vi... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi