Promenades Photographiques : pérégrinations intemporelles à Vendôme

·1 min de lecture
Left eye
Left eye

A la sortie du Manège Rochambeau de Vendôme, dans le Loir-et-Cher, peu importe la teneur des propos que l’on saisit, l’origine sociale et l’âge des visiteurs : ce que l’on entend après quelques mois d’isolement redonne aux mots, à la critique brute et immédiate, un caractère joyeux. Le confinement a confirmé par l’absurde que la photographie ne prend son sens que dans l’échange de propos libres et débridés. La seizième édition du festival des « Promenades Photographiques », qui se tient jusqu'au 20 septembre prochain en cette période de crise sanitaire, réaffirme le souhait d’offrir des images qui remettent en cause les certitudes acquises.

Exposition Max Pam à la Chapelle Saint-Jacques

Le visiteur découvre, dans des lieux d’une grande beauté, une trentaine d’expositions. Dans un savant dosage de générations, de genres et de cultures diverses, de multiples écritures photographiques se déploient ne nécessitant pas la médiation de la critique et du marché. Contrairement à d’autres festivals, l’entre-soi n’est pas la règle. Peu de « grandes signatures » au profit d’une création sensible aux questions écologiques, mais pas seulement. Quelques anciens s’exposent au milieu de la cohorte des plus jeunes : Max Pam, Yan Morvan, Alain Le Bacquer imposent la nécessité du document.

Exposition Max Pam à la Chapelle Saint-Jacques

Lire la suite