Prolongation du confinement : "La dynamique de l’épidémie nous emmène sur une durée potentielle à 6 semaines", explique un membre du conseil scientifique

franceinfo

"Ce n’est pas la France qui s’engage dans ce scénario, c’est le Covid qui nous engage dans ce scénario", assure vendredi 27 mars sur franceinfo le professeur Pierre-Louis Druais l'un des membres du conseil scientifique. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a indiqué, vendredi, que la période de confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus est prolongée de deux semaines partout en France. C'est-à-dire jusqu'au mercredi 15 avril.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Pierre-Louis Druais explique que "la dynamique actuelle de l’épidémie nous emmène sur une durée potentielle à six semaines à partir du 15 mars", et que le confinement risque de se prolonger encore après les 15 jours supplémentaires annoncés par le Premier ministre. Le Professeur a aussi indiqué qu'il ne doit pas empêcher les patients de maladies chroniques ou psychiatriques de continuer à voir leur médecin pendant cette période.

franceinfo : Vous vous attendiez à une telle décision ?

Louis Druais : Ce n’est pas une surprise, car on savait bien qu’il fallait prolonger ce confinement de toutes façons. Cela s’inscrit dans les même logiques du confinement qui est nécessaire. La population va être confinée 15 jours supplémentaires, il faut aussi qu’elle s’attende à ce que ce soit un peu plus long. La décision qui est prise est politique et elle est en miroir de ce que le conseil scientifique a proposé dans la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi