Prolapsus et incontinence : les traitements qui marchent

Prolapsus pelvien et incontinence urinaire chez la femme peuvent être isolés ou associés. Divers traitements efficaces existent. Le Pr Xavier Gamé* les décrit.

Paris Match. Quelle est la différence entre prolapsus et incontinence ?
Pr Xavier Gamé. L’incontinence est une fuite involontaire d’urine ; le prolapsus est la descente d’un ou plusieurs organes du pelvis (vessie, utérus, rectum). Ces deux dysfonctionnements, parfois intriqués, sont dus à la faiblesse du périnée, muscle de soutien du plancher pelvien. Ce déficit altère la qualité de vie et peut avoir un retentissement social et psychologique important ; 30 % des femmes de plus de 65 ans ont un prolapsus pour lequel un traitement est justifié dans un tiers des cas. L’incontinence urinaire d’effort touche une femme sur deux après 60 ans. Elle est associée à environ 30 % des prolapsus.

Ces troubles ont-ils des facteurs favorisants ?
Ce sont ceux qui altèrent la solidité du périnée, c’est-à-dire le plus souvent : des antécédents de chirurgie du pelvis ou de grossesse avec des bébés à poids élevé (plus de 4 kilos), un accouchement au forceps, l’obésité, la constipation chronique, une activité physique intense (augmentation de la pression pelvienne par les muscles abdominaux), enfin la ménopause et l’âge. Une prévention spécifique à chacun d’entre eux est souvent possible.

"

La rééducation périnéale est le traitement de base

"

En quoi consiste la prise en charge ?
La rééducation périnéale est le traitement de base : les femmes suivent sur écran une animation qui les guide, leur apprend à serrer les fesses (ce qui renforce le périnée), ainsi que des réflexes périnéo-sphinctériens qui, à l’effort, sont protecteurs. Un retour sur apprentissage permet d’évaluer leurs progrès. Une femme sur deux guérit par ce travail musculaire, qu’elle doit ensuite poursuivre à vie.

Lire aussi.Relâchement du périnée: nouvelles prises en(...)


Lire la suite sur Paris Match