Projet Pegasus : des téléphones d’Emmanuel Macron, d’Edouard Philippe et de 14 ministres ciblés

·1 min de lecture

Pégasus, c'est 50.000 lignes téléphoniques surveillées à travers le monde, parmi lesquelles 1.000 numéros français. On sait depuis dimanche soir que des journalistes, des patrons de presse ont été écoutés. Mais Le Monde révèle mardi soir que c’est allé encore plus loin. Emmanuel Macron a lui-même été espionné. Le président de la République figure en effet sur les listes des téléphones espionnés du temps où il était ministre de l'Economie. Difficile de dire pour le moment s’il a été écouté quand il est devenu président. Ce que l'on sait, en revanche, c'est qu'il a gardé depuis le même numéro de téléphone.

Parmi les autres téléphones espionnés, on trouve l’un de ceux de l'ex-Premier ministre Edouard Philippe ainsi que de sa femme. Figurent aussi 14 ministres. Il y a également des collaborateurs du président, notamment le conseiller Afrique Franck Paris. Et on apprend également qu'Alexandre Benalla, l’ancien garde du corps d’Emmanuel Macron, a été sur les listes. Voilà pour les premiers noms de personnalités dont les téléphones ont été infectés par ce logiciel Pégasus. Toute la question maintenant, c'est de savoir quelles données ont pu être recueillies et surtout, au profit de qui. Pour l'instant, le cas du Maroc est avancé.

L'Elysée assure que toute la vérité sera faite

L'Elysée est tout à fait conscient que ces accusations sont très graves. Au Palais présidentiel, on glisse que si les faits sont avérés, ils sont très graves et que toute la vérité sera faite. L'Elysée se satis...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles