Projet de loi sanitaire partiellement validé : Marine Le Pen dénonce une "hypocrisie totale"

·1 min de lecture

La présidente du Rassemblement national fustige "une loi qui entrave la liberté de circuler des Français, dans leur propre pays, sur la base de la vaccination".

Alors que le Conseil constitutionnel a validé l'essentiel de la nouvelle loi sur la gestion de la crise sanitaire, Marine Le Pen dénonce sur Twitter une "hypocrisie totale".

La députée du Pas-de-Calais avait voté contre le pass sanitaire à l'Assemblée nationale. 

Les "sages" de la rue Montpensier ont validé ce jeudi l'extension du pass sanitaire à de nouveaux lieux publics, dont les cafés-restaurants, ainsi qu'une obligation vaccinale pour les soignants. Les juges constitutionnels ont aussi validé la mise en place du pass dans les Ehpad et hôpitaux.

L'isolement obligatoire des personnes contaminées a en revanche été retoqué, jugé disproportionné, ainsi que le licenciement des personnes en CDD sans pass si leur activité le requiert, au motif d'une "différence de traitement" avec les salariés en CDI, qui ne peuvent être licenciées pour cela.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles