Projet de loi pouvoir d’achat : tensions entre LFI et RN dans l’hémicycle

Un hémicycle dont la température rappelait celle de l'extérieur, brûlante. Lundi a commencé l'examen du projet de loi sur le pouvoir d'achat. Bruno Le Maire a déclaré "vouloir le compromis" mais "pas à coups de milliards". Les oppositions, elles, veulent pousser l'exécutif à lâcher du lest. Si jusque tard dans la nuit, les députés ont débattu de la prime Macron , l'hémicycle a surtout été le théâtre de tensions entre le Rassemblement national (RN) et la France insoumise (LFI).

>> À LIRE - Pouvoir d'achat : un projet de loi et des compromis impossibles à l'Assemblée nationale ?

"Les bouffons rouges du roi Macron"

Rien ne va plus entre le RN et la NUPES. Notamment, lorsque LFI a déposé un amendement renommant la "prime Macron" en "prime enfumage", provoquant une colère noire des députés Rassemblement national. Quelques minutes avant, le groupe insoumis refusait de voter un amendement issu du groupe LR modifiant les conditions de versement de ladite prime.

Jean-Philippe Tanguy, numéro 2 du groupe RN, a alors attaqué l'extrême gauche : "Collègues de la France insoumise, sincèrement j'ai honte pour vous !" et de poursuivre "il a fallu seulement deux amendements pour voir votre vrai visage, vous n'êtes pas là pour faire avancer le droit des travailleurs !". Le député de la Somme conclut par : "Vous êtes les bouffons rouges du roi Macron !".

Mathilde Panot boycottée par les députés RN

Adrien Quatennens, député insoumis, lui répond : "On a vu le ministre Bruno Le Maire quitt...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles