Projet de loi de finances 2022: «cramer la caisse» avant la présidentielle française?

·2 min de lecture

Le projet de loi de finances 2022 arrive à l'Assemblée nationale française. Objectif : une adoption définitive avant Noël. Ce budget table sur une forte croissance de l'économie, après la récession provoquée par la gestion de la pandémie l'an dernier, et donne la priorité au régalien. C'est le dernier PLF du quinquennat, entre échéances électorales et fin annoncée du « quoi qu'il en coûte ».

Le gouvernement revendique un budget de « retour à la normale ». Bercy promet d'ailleurs des efforts pour réduire le déficit qui s'est creusé pendant la crise.

Cela ne doit pas passer par une hausse de la fiscalité. Le calendrier des baisses d'impôts décidées avant la pandémie est même maintenu.

L'exécutif compte plutôt utiliser une partie des recettes engendrées par la croissance, espérée à 6% cette année, puis 4% l'an prochain, pour commencer à combler ce déficit.

Cela dit, le Haut Conseil des finances publiques assure ne pas pouvoir rendre un avis pleinement éclairé sur la possibilité de redescendre à un déficit à 4,8% du PIB...

Il manque en effet deux volets dans le projet de loi de finances actuel : Emmanuel Macron présentera son plan d'investissement France 2030 seulement mardi et les contours du revenu d'engagement pour les jeunes sont encore incertains.

Au contraire, une augmentation de près de 12 milliards d'euros est déjà annoncée noir sur blanc concernant les dépenses des ministères.

Les ministères régaliens tirent leur épingle du jeu. L'Éducation nationale voit aussi son enveloppe gonfler pour revaloriser la rémunération des enseignants.

Valérie Pécresse, candidate à la présidentielle à droite chez Les Républicains, accuse le gouvernement de « cramer la caisse » avant l'élection.

À gauche, Éric Coquerel, député du parti La France insoumise, estime pour sa part que « ce budget dépense à la fois insuffisamment et mal ».

► Écouter aussi : Le dernier budget du quinquennat « est une baisse par rapport à 2021 »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles