VRAI OU FAKE. Le projet de loi contre le séparatisme vise-t-il à interdire le voile ?

Le projet de loi séparatisme, dorénavant intitulé "projet de loi confortant le respect des principes de la République", inquiète de nombreuses personnes sur l’interdiction du port du voile. Le texte de ce projet de loi a été adopté par l’Assemblée nationale le 16 février 2021. Cette loi a pour objectif de s’assurer que les valeurs de la République, particulièrement la laïcité, sont bien respectées sur tout le territoire. Le mot "voile" n’est, à aucun moment, mentionné. Mais le texte est ensuite passé au Sénat, où des amendements évoquant les tenues vestimentaires religieuses ont été adoptés. L’un d’entre eux vise par exemple à "réaffirmer la neutralité religieuse et politique des personnes qui prennent part au service public de l’éducation" et à "préciser la situation des accompagnateurs lors des sorties scolaires". Tous les signes religieux ostentatoires seraient alors interdits. Si le mot voile n’apparait pas, au regard des débats tenus au Sénat, il est clairement visé. Un amendement cible explicitement le voile Un autre amendement porte aussi sur la tenue vestimentaire et interdirait "le port par les mineurs de tout habit vêtement qui signifierait l’infériorisation de la femme sur l’homme". Une fois de plus, s’il n’est pas explicitement mentionné, le voile est visé. "Je pense qu’on ne peut pas accepter que des jeunes filles portent un vêtement qui coupe de la vie, de l’espace et du monde, qui isole, qui enferme", confie, sans se cacher, Max Brisson, sénateur LR des Pyrénées-Atlantiques. Un troisième amendement, sur la pratique du sport, vise explicitement le voile. Il interdirait le port du voile "dans les compétitions sportives organisées par les fédérations." Pour rentrer dans la loi, ces amendements devront être validés par les députés. Un scénario peu probable, LREM y étant fermement opposé.